« Au Champ d’honneur » (In Vlaamse Velden)

In Vlaamse Velden est une série dramatique belge (flamande), à la fois romancée et très réaliste, sur le destin d’une famille bourgeoisie de Gand pendant la première guerre mondiale. Contrairement à la France, la Belgique a été occupée par l’armée allemande dès la première guerre mondiale et la série développe de manière très intéressante les défis posés par cette occupation (pas toujours directement comparable à l’occupation pendant la seconde guerre mondiale).

Les cinq membres de la famille Boesman vivent chacun la guerre à leur manière, et la profondeur psychologique des personnages est assez remarquable. Vincent, l’aîné des enfants, idéaliste, finit désabusé et violent. Guillaume, l’opportuniste, finit au contraire par devenir un héros malgré lui. Leur sœur Marie, enfin, rebelle et courageuse, devient adulte dans un monde de peur, de privations et de désolation. L’exacerbation des tensions entre francophones et néerlandophones générée par l’occupation est abordée via le personnage du père de famille, Philippe Boesman, docteur en médecine à la faculté de Gand (où les cours se donnaient jusque-là en français) et à travers les tensions hiérarchiques au sein de l’armée belge.

J’ai beaucoup aimé le réalisme de la série et la dynamique des relations entre les membres de la famille Boesman. De nombreux thèmes difficiles sont traités, et rien n’est tout noir ou tout blanc. Conçue dans le cadre du centenaire de la guerre de 1914-1918, cette série est à la fois une saga romanesque très satisfaisante pour les fans de fiction historique et un excellent support pour comprendre l’histoire de Belgique au début du XXe siècle.

Laisser un commentaire