« L’Espionne de Tanger » ou la guerre vue du Maroc

C’est l’un de mes coups de cœur cette année : L’Espionne de Tanger (El tiempo entre costuras en espagnol, The Time in Between en anglais), une série historique en 17 épisodes sortie en 2013-2014 et disponible sur Netflix France. Adaptée du roman éponyme de María Dueñas, elle raconte le destin incroyable d’une jeune couturière des quartiers populaires de Madrid qui suit son amant à Tanger au Maroc pendant la Guerre civile. Trahie, elle se voit contraindre de reprendre sa vie à zéro et de nouer de nouvelles amitiés dans cette partie du pays alors sous protectorat espagnol. S’en suit une série de péripéties qui la mène à agir comme espionne pour le compte de l’Angleterre pendant la Seconde Guerre mondiale.

L’actrice principale, Adriana Ugarte, est très convaincante dans le rôle de Sira, une jeune femme modeste et insouciante qui, après avoir touché le fond, renaît de ses cendres pour devenir une entrepreneuse en vue dans la bonne société de Tanger, puis de Madrid. Chaque épisode est riche en rebondissements et je ne me suis pas ennuyée une seconde.

Le scénario est original et nous permet de faire l’expérience de la guerre civile espagnole puis de la seconde guerre mondiale du point de vue très particulier des émigrés espagnols au Maroc. Les relations complexes entre l’Angleterre et l’Espagne nous rappellent que Franco n’est jamais officiellement entré en guerre contre les puissances alliées, même si le pays fournissait un soutien matériel et militaire à l’Allemagne d’Hitler.

Ajoutez à cela une romance pas trop prévisible, de jolis décors et costumes, un dénouement largement satisfaisant… et vous obtenez un moment de détente particulièrement agréable. À regarder absolument en version originale ! (l’un des épisodes n’était disponible qu’en version française sur Netflix et le doublage m’a paru assez insupportable…)

Laisser un commentaire